Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


50° 13' 28.3" N - 062° 02' 01.4" O, golfe Saint-Laurent, Côte-Nord, MRC Minganie, Réserve de parc national du Canada de l'Archipel de Mingan, Aguanish (Municipalité), hameau de L'Île-Michon, route nº 138, 08:03 le lundi 9 août 2004, photo Aguanish_02_950.

Nichole Ouellette

présente

Équilibre actuel

FACTEURS RÉPARTITION
PHYSIOGRAPHIE
Physiographie
Physiographie
Physiographie
CLIMAT
Climat chaud-froid
Climat neige
Climat floraisons
Climat automne
Facteur humain
PHYTOGÉOGRAPHIE
RÉGION ARCTIQUE
RÉGION HUDSONIENNE
Région hudsonienne
RÉGION LAURENTIENNE

Québec en photos

Île d'Anticosti

Golfe du Saint-Laurent

Baie James

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos
Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)


ESQUISSE GÉNÉRALE DE LA FLORE LAURENTIENNE.

I. -ÉQUILIBRE ACTUEL DE LA FLORE LAURENTIENNE.

3. RÉGION LAURENTIENNE

(c) Sous-région de la plaine alluvionnaire du Saint-Laurent

Région laurentienne, sous-régions, districts et sections
Index ] RÉGION LAURENTIENNE ] Région laurentienne ] Région laurentienne ] Région laurentienne ] SOUS-RÉGION BOUCLIER PRÉCAMBRIEN ] District  LAURENTIDIEN ] District SAGUENAYEN ] SOUS-RÉGION APALACHIENNE ] Sous-région apalachienne ] District ALLÉGHANIEN ] District alléghanien ] District GASPÉSIEN ] District gaspésien ] District SAINT-JEAN-RISTIGOUCHE ] District Saint-Jean-Ristigouche ] SOUS-RÉGION PLAINE ALLUVIONNAIRE DU SAINT-LAURENT ] District BASSES TERRES CHAMPLAIN ] District basses terres Champlain ] Section TRIANGLE MONTRÉALAIS ] Section triangle montréalais ] Section triangle montréalais ] Section TERRASSES DU BAS-SAINT-LAURENT ] Section TRANSLAURENTIDIENNE ] Section translaurentidienne ] District FLUVIAL ] Section SAINT-LAURENT SUPÉRIEUR ] Section RIVIÈRE DES OUTAOUAIS ] Section RIVIÈRE RICHELIEU ] Section ALLUVIALE DU SAINT-LAURENT ] Section alluviale du Saint-Laurent ] Section alluviale du Saint-Laurent ] Section  ESTUARIENNE DU SAINT-LAURENT ] Section MARITIME DU SAINT-LAURENT ] Section maritime du Saint-Laurent ] District INSULAIRE MARITIME ] Section AVANT-PAYS ANTICOSTI-MINGANIE ] [ Section avant-pays Anticosti-Minganie ] Section avant-pays Anticosti-Minganie ] Section ÎLES-DE-LA-MADELEINE ]

District insulaire maritime.

a) Section de l'avant-pays (Anticosti-Minganie)
(Deuxième de trois pages : page 3).

Ces facteurs, agissant simultanément sur tous les points d'un territoire essentiellement isomorphe, devraient lui constituer une flore uniforme, sans autres différenciations que celles qui sont engendrées par les nécessités écologiques locales et les différences d'habitat. Cette vue théorique n'est aucunement chimérique : elle trouve sa réalisation adéquate dans la vaste étendue des Laurentides où la flore, dénuée d'endémiques vrais et d'épibiotes, répète partout les mêmes faciès et les mêmes associations. Elle se concrétise encore dans toute la partie centrale de l'Ungava, dans la toundra arctique, et, abstraction faite de la Minganie et des abords du détroit de Belle-Isle (carte) sur toute la Côte-Nord.


50° 16' 30.7" N - 064° 46' 55.7" O, Côte-Nord, MRC Minganie, Réserve de parc national du Canada de l'Archipel de Mingan, route n º 138, 09:52 le vendredi 6 août 2004, photo Riviere_au_Tonnerre_015_800.

Or, ce que nous savons maintenant de précis sur la flore de l'Anticosti-Minganie montre que la végétation imposée par la latitude, la faible altitude et la nature calcaire du substratum existe en réalité. Cette flore fondamentale est constituée surtout par la forêt d'épinettes où dominent :

Abies balsamea
Betula papyrifera
Picea glauca
Picea mariana
.

Le parterre diffère très peu de celui de la forêt subarctique hudsonienne ; les éléments caractéristiques sont dans les deux cas :

Clintonia borealis
Cornus canadensis
Dryopteris spinulosa
Listera cordata
Maianthemum canadense
Oxalis montana

Une importante fraction de l'île d'Anticosti, et plusieurs endroits de la Minganie, sont occupés par des tourbières de types divers dont les éléments caractéristiques sont les éricacées ordinaires :

Cassandra calyculata
Kalmia angustifolia
Kalmia polifolia
Ledum groenlandicum
Vaccinium angustifolium
Vaccinium uliginosum
var. alpinum,

avec, comme associés :

Empetrum nigrum
Myrica gale
Potentilla fruticosa
Rubus chamaemorus
Sarracenia purpurea
Smilacina trifolia.


50° 15' 35.0" N - 063° 31' 40.5" O, Côte-Nord, MRC Minganie, Réserve de parc national du Canada de l'Archipel de Mingan, Havre-Saint-Pierre,  route n° 138, 11:48 le dimanche 8 août 2004, photo Havre_St_Pierre_029_800.

Mais à côté de cette flore banale, ou plutôt intriquée et surajoutée à ses éléments, coexiste une florule toute différente, et dont l'origine doit être cherchée ailleurs que dans le jeu des facteurs qui sont la raison d'être de la flore fondamentale. Cette juxtaposition de flores, nous l'avons reconnue déjà sur les nunataks de la Gaspésie, et nous en avons rattaché l'origine à l'épisode glaciaire, en montrant que les stations possédant une flore reliquale d'affinité cordillérienne étaient précisément les points épargnés par la glaciation de la période Wisconsin. La question est de savoir si cette explication peut valoir pour l'Anticosti - Minganie, terres plutôt basses qui semblent bien s'être trouvées sur la route de la nappe glaciaire.

Cette florule allogène de l'Anticosti-Minganie est d'un extrême intérêt théorique parce qu'elle contient des éléments de catégories fort diverses, suggérant une histoire biologique ancienne et complexe.

Carte I. — Localisation du Solidago anticostensis et du S. victorinii, exemples de l’extrême endémisme de la flore de l’Anticosti - Minganie

Il s'agit d'abord d'espèces ou de variétés strictement endémiques, soit de l'île d'Anticosti : Aster anticostensis, Solidago anticostensis, S. victorinii (Carte I), soit de la Minganie : Cirsium minganense, Erysimum coarctatum, Senecio rollandii. Puis viennent des éléments communément alpins ou arctiques, et qui sont ici au niveau de la mer, comme le Carex rupestris, le Cerastium alpinum et l’Hieracium groenlandicum. Un troisième groupe se compose d’éléments eurasiatiques, souvent alpins mais non arctiques, qui, dans l’Amérique du Nord, ne se rencontrent généralement pas en dehors de quelques sections définies (golfe Saint-Laurent, Cordillère) :

Carex hostiana var. laurentiana
Carex microglochin
Kobresia simpliciuscula
Scirpus rollandii.

Mais la catégorie la plus importante, théoriquement et numériquement, est celle qui renferme les éléments proprement cordillériens :

Androsace septentrionalis
Antennaria pulcherrima
Arctostaphylos rubra
Betula borealis
Braya humilis
Dryas drummondii
Epilobium davuricum
Epilobium palustre
var. grammadophyllum
Habenaria unalascensis
Hedysarum mackenzii
Listera borealis
Salix bebbiana
var. perrostrata
Salix brachycarpa
Salix cordifolia
Salix vestita
,

ou des endémiques d’affinité cordillérienne, les uns propres à l’Anticosti - Minganie, les autres s’étendant à tout l’avant-pays calcaire (y compris la baie James) et même au-delà :

Botrychium minganense
Cypripedium passerinum
var. minganense
Draba glabella
Draba laurentiana
Draba minganensis
Erigeron lonchophyllus var. laurentianus
Gentiana nesophila
Lesquerella purshii
Taraxacum laurentianum
.

Précédente ] Index ] Suivante ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 57, 58.

Anticosti, notes toponymiques
Anticosti, Baie au Caplan
Anticosti, Le reef


le mardi 14 janvier 2003
le samedi 20 juin 2009 - le mardi 14 février 2012 - le vendredi 23 octobre 2015
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Clintonia borealis (AitonRafinesque-Schmaltz. 46º 35' 49.4" N - 72º 16' 00.4" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, route des 1er et 2ème rangs Saint-Édouard, terre à bois de Roger Leduc, 15:37 le vendredi 5 juin 2009, Clintonia_borealis_017_800.


Ledum groenlandicum Retzius. 46° 37' 48.3" N - 072° 34' 19." O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Narcisse, rang du Haut-de-la-Grande-Ligne, tourbière du Lac-à-la-Tortue, 06:42 le lundi 15 juin 2009, Ledum_groenlandicum_003_800.


Kalmia polifolia Wangenheim. 46° 35' 36.1" N - 072° 35' 55.8 O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Narcisse (Municipalité de paroisse), tourbière du Lac-à-la-Tortue, Parc Cœur Nature, coordonnées géographiques (GPS) prisent à l'entrée du sentier d'interprétation, 06:46 le samedi 22 mai 2010, Kalmia_polifolia_004_800.


Cassandra calyculata (Linné) D. Don. 46° 35' 52.8" N - 072° 36' 06.0 O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Narcisse (Municipalité de paroisse), tourbière du Lac-à-la-Tortue, Parc Cœur Nature, sentier d'interprétation, 11:34 le lundi 7 mai 2012, Cassandra_calyculata_004_800.


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)