Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette

présente

Onagracées

Famille
Clef des genres
Figures 115, 116
Figures 117, 118
01 Circaea
02 Ludwigia
03 Epilobium
04 Oenothera

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 55― ONAGRACEAE [ ONAGRACÉES].

1. CIRCAEA Linné. — CIRCÉE.

3. Circaea alpina Linné. — Circée alpine. — (Alpine enchanter's nightshade).

— Plante à rhizome tubéreux ; tige (longueur 7-20 cm) ; feuilles (longueur 3-5 cm) ovées, à pétiole grêle, aiguës ou acuminées au sommet, plus ou moins cordées à la base, grossièrement dentées ; lobes calicinaux (longueur 0.8-1.2 mm) ; fruit uniloculaire (largeur y compris les poils courts, 1-1.5 mm). Floraison estivale. Bois froids et humides. Général dans le Québec, et d'ailleurs circumboréal.

C. alpina, sommité fructifère, fruit, coupe transversale de l'ovaire
Flore laurentienne, figure 115, dessin frère Alexandre Blouin.

L'axe primaire, annuel, se reproduit tous les ans par des stolons, à partir d'un tubercule fusiforme et muni d'écaillés qui sert de base à la plante. Les stolons sont des produits axillaires d'une finesse extrême, et ils serpentent ! dans le sol où ils finissent par atteindre la longueur de la plante à son plein développement. L'extrémité du stolon | s'épaissit alors en tubercule qui s'isole bientôt et commence une vie indépendante. Formé en août, le tubercule reste en repos jusqu'au printemps suivant, alors qu'il s'allonge en une tige feuillée et florifère. Ce mode de végétation est tout à fait analogue à celui de la pomme de terre, de la trientale, des lycopes.

— Le C. alpina projette avec violence son fruit entier qui se sépare brusquement du pédoncule pour sauter en l'air. C'est pourquoi on voit rarement des spécimens d'herbier avec des fruits mûrs.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 368.

Circaea :
Clef des espèces ] lutetiana ] X fernaldii ] [ alpina ]


le vendredi 9 janvier 2009 - le mercredi 24 mai 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)