Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


Picea mariana (Miller) BSP. 46° 30' 25.20" N - 72° 26' 15.39" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Luc-de-Vincennes, 3e rang, le jeudi 18 juin 2009, photo macro Picea_mariana_005_950.

Nichole Ouellette
présente

Pinacées

Famille
Pinus
Larix
Picea
Tsuga
Abies

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Picea :
Index ] Clef des espèces ] glauca ] [ mariana ]

Famille 10.  ― PINACÉESPINACEAE ].

3. PICEA A. Dietr. — ÉPICÉA.

1. Picea mariana (Miller) BSP. — Épicéa marial. — Épinette noire. — (Black spruce).

— Arbre de 8-20 m, en forme de cône généralement étroit et aigu ; bois des rameaux pubescent ; feuilles (longueur 6-13 mm) vert bleuâtre ; cônes (long. 2-3 cm) rouges à l'état jeune, d'abord ovoïdes et pointus, globuleux une fois ouverts, contenant environ 30 écailles, pouvant persister 20-30 ans sur les branches ; graines disséminées à l'automne de la première saison. Floraison printanière. Terrains humides granitiques, sablonneux ou tourbeux. Général dans la forêt laurentienne. (Le P. rubens Sargent, à rameaux ultimes retombants, à feuilles lustrées, d'un vert jaunâtre, à cônes ovoïdes-oblongs, verts à l'état jeune, tombant à l'automne, se distingue mal de cette espèce et est peut-être un hybride du P. glauca avec le P. mariana ; il se trouve dans les basses Laurentides. (Figure limites approximatives au nord).

Picea mariana, (c) cône, (d) rameau ultime dépourvu de ses feuilles.

Flore laurentienne, figure 20, dessin frère Alexandre Blouin.

L'épinette noire est l'espèce dominante de la forêt abitibienne, de la Côte-Nord et de l'Ungava central. À l'extrême nord, ainsi que sur la Côte-Nord, à l'est de Natashquan, et sur les hautes montagnes de la Gaspésie, elle cède graduellement la place à l'épinette blanche. Elle croît ordinairement en massifs denses qui arrêtent la lumière du soleil, d'où refroidissement du sol et suppression des autres espèces. Un sol humide, noir et profond, couvert d'un lit très épais de mousse, constitue son habitat d'élection. C'est alors que s'établit cette association remarquable Picea mariana - Cornus canadensis - Hypnum schreberi, qui occupe d'immenses étendues dans le nord du Québec.

Silhouette du Picea mariana,

Flore laurentienne, figure silhouettes, dessin frère Alexandre Blouin.


Picea mariana (Miller) BSP. 46° 30' 25.20" N - 72° 26' 15.39" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Luc-de-Vincennes, 3e rang, plantation, toiles d'araignées dans la rosée, le jeudi 18 juin 2009 06:21, photo Picea_mariana_001_800.

— Le bois de cet arbre est léger, mou, faible, sujet à la torsion. Son usage par excellence est la fabrication du papier, pour laquelle sa fibre est supérieure à celle des autres bois flottables. On peut dire que durant le premier quart du vingtième siècle, l'épinette noire aura été notre grande richesse nationale.

— Enfin, mentionnons que la petite industrie de la bière d'épinette, si connue dans le Québec, utilise cette espèce ; la technique de fabrication de cette boisson de ménage remonte au régime français.


Picea mariana (Miller) BSP. 46° 30' 25.20" N - 72° 26' 15.39" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Luc-de-Vincennes, 3e rang, plantation, tête et cônes, le jeudi 18 juin 2009 06:21, photo macro Picea_mariana_004_800.

Précédente ] Index ] Suivante ] [ ..\04_Tsuga\Genre.htm ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 143, 144.


le jeudi 23 octobre 2003 - le jeudi 18 juin 2009
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)