Typha latifolia Linné. 46° 35' 51.3" N - 072° 15' 39.6" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, fossé, le mardi 11 décembre 2007, Typha_latifolia_014_950_633.
Nichole Ouellette

présente

Typhacées

Index
Famille
01 Typha

Navigation

Accueil
À propos
Divisions de l'ouvrage
DICOTYLES
MONOCOTYLES
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
À La UNE
PHOTOGRAPHIES

Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 121. — TYPHACEAE [ TYPHACÉES].

1. TYPHA LinnéTYPHA.

Caractères du genre. (famille dans le texte)

Une dizaine d'espèces, habitant les régions tempérées ou chaudes des deux hémisphères. Les deux espèces nord-américaines du genre Typha ont des aires qui se compénètrent ; là où les deux croissent ensemble, on peut observer toutes sortes d'intermédiaires. D'autre part, tous ceux qui ont tenté de délimiter morphologiquement ces deux plantes ont constaté que les courbes exprimant les divers caractères distinctifs (largeur des feuilles, distance des épis, etc.), chevauchent les unes sur les autres. Aussi peut-on les considérer comme deux groupes de formes sans frontière spécifique bien nette.

Les Typhas ont des particularités biologiques qui leur permettent d'assumer un rôle écologique important et défini : celui d'occuper les rivages vaseux des eaux douces et de les surélever, en utilisant les détritus organiques en suspension massive dans l'eau. La multiplication végétative de ces plantes conquérantes est formidable, par suite de l'aptitude des rhizomes à former un réseau qui s'empare vite d'un sol neuf : terrain inondé, tranchée, etc. Ce réseau, une fois formé, retient les débris et construit le sol. Les rhizomes portent des racines nutritielles courtes et libres dans l'eau et des racines fixatrices longues et fortes, cramponnées au sol. Les feuilles sont construites de façon à réduire la résistance au vent. Les fleurs sont sans beauté, sans parfum et sans nectar. La fécondation se fait uniquement par la chute du pollen sur les épis femelles situés au-dessous. Les graines, munies de poils en parachute, sont dispersées par le vent et parfois par le plumage des oiseaux.

— Le nom générique est dérivé du nom grec Typhe qui désignait les massettes.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 854

Typha sp. 46º 35' 52.6" N - 72º 15' 38.8" O, chemin des Trente-Trois, Saint-Prosper-de-Champlain, fossé, 0613 le dimanche 13 mai 2018, Typha_sp_002_800_533.

TYPHA : Clef des espèces, fig. 324 ] angustifolia ] latifolia ]

MONOCOTYLES : Introduction ] 109 Liliaceae ] 110 Pontederiaceae ] 111 Iridaceae ] 121 Typhaceae ]


le vendredi 14 janvier 2022
constante mouvance de mes paysages intérieurs

Typha sp., Solidago sp. et herbes dans la neige d'un fossé, 46° 35' 52.4" N - 072° 15' 40.5" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, chemin des Trente-Trois, Saint-Prosper-de-Champlain, 0901 le dimanche 3 janvier 2021, 2021_01_03_020_950_1267. (Habitat)

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés Chenelière éducation
Achat en ligne : https://www.cheneliere.ca/4069-livre-flore-laurentienne-3e-edition.html

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2022
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2022-05-01
Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL

enraciné dans le Québec du XIXe - ramifié dans celui du XXIe siècle