Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


Impatiens capensis Meerb. 46° 35' 43.1" N - 072° 15' 53.8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, terre de Pierre Lafontaine (Ti-Wiss), 06:38 le mardi 16 août 2011, Impatiens_capensis_007_950.

Nichole Ouellette

présente

Balsaminacées

Index
Clef des espèces
pallida
capensis

Herbe à puce
Rhus radicans

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 65. — BALSAMINACEAEBALSAMINACÉES ].

1. IMPATIENS Linné. — IMPATIENTE.

2. Impatiens capensis Meerb. — Impatiente du Cap. — Chou sauvage. — (Cape Touch-me-not).

— Plante annuelle ; tige (longueur 50-100 cm) translucide, souvent teintée de rouge ; feuilles (longueur 2-10 cm) ovées ou ovales ; fleurs orangées, fortement tachetées; éperon fortement incurvé. Floraison estivale. Lieux humides, ombragés ou non. Général et très commun dans le Québec, souvent en compagnie de l'espèce précédente. (Synonyme : I. biflora Walter).

I. capensis, sommité florifère et fructifère, fleur

Flore laurentienne, figure 129
dessin frère Alexandre Blouin.

Cette espèce, et probablement aussi l'I. pallida, produit en plus de ses fleurs ordinaires, des fleurs cléistogames logées à l'aisselle des feuilles supérieures. Ces fleurs sont petites, verdâtres, un peu allongées. Au bout de quelques jours le périanthe tombe et découvre une capsule charnue qui subit la même évolution que les capsules normales.

— Le suc abondant qui s'échappe des tiges écrasées est employé dans la médecine populaire pour guérir les effets de l'Herbe à la Puce (Rhus radicans).

— Écologiquement, cette espèce joue un rôle défini: étant annuelle et tolérante de l'ombrage, elle envahit les bois dont le parterre a été longtemps recouvert par les eaux.

— Le nom spécifique est déroutant. L'auteur de la description de l'espèce la croyait originaire du Cap de Bonne-Espérance. On pourra aussi trouver sur l'île des Sœurs (près de Montréal), le Floerkea proserpinacoides Willdenow, de la famille des Limnanthacées.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 399 - 400.


Impatiens capensis Meerb. 46° 35' 43.1" N - 072° 15' 53.8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, terre de Pierre Lafontaine (Ti-Wiss), 06:45 le jeudi 29 juillet 2009, Impatiens_capensis_010_800.


Impatiens capensis Meerb. 46° 35' 43.1" N - 072° 15' 53.8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, terre de Pierre Lafontaine (Ti-Wiss), 06:37 le mardi 16 août 2011, Impatiens_capensis_005_800.

Impatiens :
Clef des espèces ] pallida ] [ capensis ]


le mardi 26 septembre 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)