Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette

présente

Observations, notes et recherches

Antée
Audience
Ballast et remblais
Bibliographie
Conseil d'administration
Calendrier 2001 - 2002
Écorce de bouleau, canot
Écorce de bouleau, canot
Écorce de bouleau, usage
Frère Alexandre Blouin
Gauvreau, Marcelle
Gauvreau, chronologie
Gauvreau, études
Gauvreau, carrière
Gauvreau, lectorat
Herbier Louis-Marie
Herborisation, plante rare
Herborisation, Laurentides
Herborisation, tourbière
Identification de plantes
Intelligence de l'homme
Inventaire d'un habitat
Montage en herbier
Kalm Pehr en Améique
Kalm, en Nouvelle-France
Kalm Pehr, scientifique
Marie-Victorin, biographie
Marie-Victorin, la botanique
Marie-Victorin, l'arbre
Marie-Victorin, le Québécois
Marie-Victorin, les enfants
Marie-Victorin, l'humour
Mère sauvage, fille cultivée
Partenaires
Provancher, Léon
Rhus radicans - toxicité
Rhus radicans - solutions
Sécher des plantes
Termes et conditions

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Informations cueillies sur le terrain, photos, dates, données GPS, édition Internet

Flore laurentienne
Observations, notes et recherches

Frère Marie Victorin éc (1885-1944)
Historique : biographie, travaux sur le terrain, bibliographie
La Flore laurentienne (1935)
Conclusion

Biographie

1885 Le 5 avril, naissance de Conrad Kirouac (frère Marie-Victorin), à Kingsey Falls.
  Études primaires et Académie Commerciale de Québec.
1901 Le 5 juin, entrée au noviciat Mont-de-La-Salle, à Maisonneuve, sur l'île de Montréal, chez les Frères des écoles chrétiennes.
1903 Début de carrière d’enseignant, collège de Saint-Jérôme,
1904 Septembre, seconde le directeur-fondateur au collège Saint-Léon de Westmount.
1904 Novembre, enseigne au collège de Longueuil.
1905 Le frère Rolland Germain, initie frère Marie-Victorin à la botanique, premiers travaux de la Flore laurentienne.
1906 Fonde le Cercle La Salle, cercle littéraire destiné aux étudiants du collège de Longueuil.
1909 Début d’échanges avec des savants étrangers, dont une correspondance avec Merritt Lyndon Fernald, de l’Université Harvard et plus tard directeur du Gray Herbarium, Cambridge, Massachusetts, ÉUA.
1919 - 1920 Publie la Flore du Témiscouata, 6ième des contributions du laboratoire de botanique du collège de Longueuil. Articles dans l'Ottawa Naturalist, le bulletin de la Société de géographie de Québec, la revue trimestrielle Canadienne, les Récits laurentiens, en 1919, les Croquis laurentiens, en 1920.
1920 Le 24 août, nomination au poste de professeur agrégé de botanique théorique et pratique à l'Université de Montréal,
1922 Le 13 juin, obtention d’un doctorat du Conseil de la faculté des sciences. Le 22 juin, nomination au poste de professeur titulaire et élection comme membre du Conseil de la faculté des sciences. Attribution du « prix Athanase-David » pour sa thèse de doctorat « Les filicinées du Québec ».
1923 Co-fondation et direction générale de l’Association canadienne-française pour l’avancement de la science, Acfas.
1923 Co-fondation, secrétariat et présidence (1925) de la Société canadienne d’histoire naturelle.
1927 Seul membre canadien-français, en biologie, de la Société royale du Canada
1929 du 16 mai au 23 novembre Juillet, congrès de la British Association for the Advancement of Sciences, à Capetown (Afrique du Sud). Voyage de 6 mois en compagnie de Francis Lloyd, délégué de l’Université McGill, en Europe, Asie et Afrique. En Angleterre, visite les collections de la Société linéenne de Londres, le British Museum, le Jardin botanique de Kew, le New Zoological Building d’Edimbourg. En France, le Jardin des Plantes, le Jardin zoologique et l’Institut Pasteur. Aux îles Canaries, visite le Jardin botanique d’Orotaba. En Afrique du Sud, visite du Jardin botanique du Cap, au Congres, prononce un travail : Some Evidence of evolution in the Flora of Northeastern America. Remonte la côte africaine en bateau, traverse le désert soudanais en train, descendent le Nil en bateau, visite le Jardin botanique Au Caire. En Tchécoslovaquie, visite du Jardin botanique de Prague. En Allemagne, visite du Jardin botanique de Berlin « très grand, très scientifique », celui de Cologne où Marie-Victorin prend beaucoup de notes. Partout où loge une université, des botanistes viennent au devant de nos Canadiens, s’offrent à les loger, leur font visiter la ville, le pays, les laboratoires, les collections, bourrent leurs poches de brochures et les questionnent avidement.
1929 – 1930 À la demande du professeur Fernald, donne des cours au Gray Herbarium de l’université Harvard, sessions d’hiver.
1931 Juin, inauguration du Jardin botanique de Montréal.
1935 Le 3 avril, lancement à l’hôtel Viger, à Montréal, de la première édition de la Flore laurentienne, synthèse de 30 ans des travaux du frère Marie-Victorin et de son équipe.
1939 Déménagement de l’Institut botanique de la rue Saint-Denis, dans l’édifice du Jardin botanique de Montréal.
1944 Le 15 juillet, à 57 ans, meurt dans un accident de voiture.

Travaux sur le terrain

1913 à 1920 Herborisation avec le frère Rolland Germain, à Ottawa, dans la vallée de la rivière des Outaouais, dans la région de Témiscouata, à île aux Coudres, à l'île d'Anticosti et au Témiscamingue.
1920 – 1921 Région du lac Saint-Jean (Marie-Victorin et Jules Brunel)
1923 Gaspésie intérieure (Marie-Victorin, Zéphirin Rousseau, Jules Brunel, Rolland Germain)
1924 – 1928 Anticosti-Minganie (Marie-Victorin, Rolland Germain, accompagnés en 1927 du père Louis-Marie)
1930 - 1931 Baie des Chaleurs, Nouveau-Brunswick (Marie-Victorin, Rolland Germain, Émile Jacques, Renée Meilleur et le frère Dominique)
1933 Ottawa supérieur, Abitibi.
1935, 1936, 1937 Plusieurs voyages au lac Saint-Jean,
1932, 1936, 1937 Excursions dans l’Ontario, le long des Grands Lacs, jusqu’à la baie Georgienne
1936 Cantons de l’Est, Gaspésie
1939 Études floristiques à Cuba

Bibliographie

La bibliographie du frère Marie-Victorin comprend
  •  84 travaux de science pure ou appliquée.
  • 214 travaux sur divers sujets, littérature, éducation, vulgarisation scientifique, histoire.

Les travaux d’éducation contiennent, entre autres, des articles dans les journaux, des émissions radiophoniques, des essais et des discours présidentiels à la Société canadienne d’histoire naturelle. Les travaux de vulgarisation scientifique s’adressent particulièrement aux Cercles des jeunes naturalistes.

Le frère Marie-Victorin correspondait et échangeait avec d’éminents scientifiques de son époque, au Canada et à l’étranger. S’ajoute une volumineuse correspondance personnelle notamment avec sa sœur, sœur Marie-des-Anges et Marcelle Gauvreau, première bibliothécaire de l’institut, attachée au service de l’Enseignement du Jardin botanique et directrice de l’école de l’Éveil.

Flore laurentienne
Conclusion

L’œuvre majeure du frère Marie-Victorin, la Flore laurentienne, est la synthèse de 30 années d’études, d’explorations, d’observations. À mi-chemin entre la science pure et la vulgarisation, la Flore laurentienne, éditée en 1935, fait encore autorité, 75 ans plus tard. Malgré une édition désuète et un manque total de promotion, environ 1 000 copies du manuel sont vendues chaque année. Au Québec, les universités et les maisons d’enseignement utilisent encore l’ouvrage comme manuel d’enseignement de la botanique.

De l’avis de plusieurs, la Flore laurentienne et son auteur, le frère Marie-Victorin sont des piliers sur lesquels s’enracine la révolution tranquille du Québec.

Dans Internet

Un frère sa flore et son temps : Marie-Victorin, grand reportage de Yanick Villedieu, Les années lumières, archives radiocanada.ca, 13:07 le dimanche 29 mars 2015.

Le chemin de la vie, Marie-Victorin, f.é.c. (1885-1944), Luc Mercier, Société Historique du Marigot, cahier no 31, décembre 1994.


Le frère Marie-Victorin dans son premier laboratoire à l'Université de Montréal, rue Saint-Denis.

Source : Le frère Marie-Victorin et son temps, Rumilly, Robert. Les frères des écoles chrétiennes, 1949.

Observations, notes et recherches

Antée ] Audience ] Ballast et remblais ] Bibliographie ] Conseil d'administration ] Calendrier 2001 - 2002 ] Écorce de bouleau, canot ] Écorce de bouleau, canot ] Écorce de bouleau, usage ] Frère Alexandre Blouin ] Gauvreau, Marcelle ] Gauvreau, chronologie ] Gauvreau, études ] Gauvreau, carrière ] Gauvreau, lectorat ] Herbier Louis-Marie ] Herborisation, plante rare ] Herborisation, Laurentides ] Herborisation, tourbière ] Identification de plantes ] Intelligence de l'homme ] Inventaire d'un habitat ] Montage en herbier ] Kalm Pehr en Améique ] Kalm, en Nouvelle-France ] Kalm Pehr, scientifique ] [ Marie-Victorin, biographie ] Marie-Victorin, la botanique ] Marie-Victorin, l'arbre ] Marie-Victorin, le Québécois ] Marie-Victorin, les enfants ] Marie-Victorin, l'humour ] Mère sauvage, fille cultivée ] Partenaires ] Provancher, Léon ] Rhus radicans - toxicité ] Rhus radicans - solutions ] Sécher des plantes ] Termes et conditions ]

Divisions de l'ouvrage

Auteur, illustrateur ] Préface ] Abrégé historique ] Esquisse générale ] Synopsis des groupes ] Clef artificielle ] Glossaire ] Citation d'auteurs ] Cartes et tableaux ] Observations, notes, recherches ]


Saint-Prosper-de-Champlain, le lundi 9 janvier 2007
le dimanche 28 août 2011 - le samedi 30 juin 2012 - le dimanche 8 septembre 2013 - le lundi 30 mars 2015
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-11-06

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)