Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


Apios americana Medicus. 45° 20' 83.3" N - 073° 15' 86.3" O, Montérégie, MRC Le Haut-Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu, secteur Saint-Luc, bande du Canal-de-Chambly, lieu historique national, 07:36 le lundi 20 août 2007, Apios_americana_007_950.

Nichole Ouellette
présente

Légumineuses

Famille
Clef des genres
01 Gymnocladus
02 Gleditsia
03 Robinia
04 Vicia
05 Lathyrus
06 Hedysarum
07 Desmodium
08 Apios
09 Amphycarpa
10 Strophostyles
11 Oxytropis
12 Astragalus
13 Medicago
14 Melilotus
15 Trifolium
Figures 105, 106, 107
Figures 108, 109, 110
Figures 111,  112

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 51― LEGUMINOSAE [ LÉGUMINEUSES ].

8. APIOS Medicus. — APIOS.

 1. Apios americana Medicus. — Apios d'Amérique. — Pénacs, Patates en chapelet. — (Ground nut).

— Rhizome portant des renflements tubéreux associés en chapelet ; feuilles à 5-7 paires de folioles ovées-lancéolées ; fleurs (longueur 10-12 mm) à odeur particulière et peu agréable ; gousse (longueur 5-11 cm). Floraison estivale. Rivages argileux. Abondant le long des rivages du Saint-Laurent jusqu'à l'eau salée exclusivement. (Synonyme : Apios tuberosa Moench).

A. americana, portion de rameau florifère, fleur vue de côté, fleur vue de face, organes souterrains
Flore laurentienne, figure 109, dessin frère Alexandre Blouin.

Les graines de l'apios sont plus légères que l'eau, et cette légèreté, qui aide sans doute à la distribution le long des rivages, est due aux lacunes des tissus de l'embryon. La plante adulte présente un phénomène qui, pour n'être pas sans analogue, n'en est pas moins curieux. Les fleurs forment une panicule composée qui semble parfaitement vigoureuse ; un peu avant l'anthèse, le sommet de l'inflorescence se flétrit subitement et tombe, puis les fleurs supérieures des autres grappes font de même, laissant dans les deux cas des cicatrices qui fonctionnent comme des nectaires extra-floraux constamment visités par les fourmis. Mais l'apios attire surtout l'attention par ses chapelets de tubercules comestibles. Arrachés en grande quantité par la glace en mouvement, au moment de la débâcle du Saint-Laurent, ces tubercules sont ensuite flottés, s'enracinant partout où le flot les dépose, jusqu'à la limite de l'eau salée. Ces files de tubercules correspondent à la suite des entrenœuds du rhizome, entrenœuds dont la partie supérieure est renflée, formant une série de ventres ovoïdes, séparés par des parties grêles. Les tubercules sont plus gros vers le milieu du rhizome. Sur chacun d'eux prend naissance un bourgeon qui se développe aux dépens des réserves du tubercule correspondant.

— On voit rarement les fruits de l'apios, et il est probable que la multiplication se fait surtout par voie végétative.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 354.


Apios americana Medicus. 45° 20' 83.3" N - 073° 15' 86.3" O, Montérégie, MRC Le Haut-Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu, secteur Saint-Luc, bande du Canal-de-Chambly, lieu historique national, 07:36 le lundi 20 août 2007, Apios_americana_006_800.

Apios :


le mardi 21 octobre 2008 - le vendredi 12 mai 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)