Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


Equisetum sp. 46° 36' 00.79" N - 072° 15' 30.54" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, 1er rang Saint-Édouard, fossé, 06:37 le jeudi 9 juillet 2009, Equisetum_sp_006_950.

Nichole Ouellette

présente

Ptéridophytes

Classe I
Clef des genres
001 Lycopodiaceae
002 Selaginellaceae
003 Equisetaceae
004 Isoetaceae
005 Ophioglossaceae
006 Osmundaceae
007 Polypodiaceae

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 3. ÉQUISÉTACÉES

3. equisetum Linné prêle.

équisétacées equisetum ]

Figure 5

Equisetum :  (a-b) E. arvense, (a) tige stérile verte, (b) tiges fertiles blanches; (c-d) E. pratense, (c) tige stérile verte, (d) tige fertile blanche; (e-f) E. sylvaticum, (e) tige stérile verte, (f) tige fertile d'abord jaunâtre, puis munie de rameaux verts.
Dessins du frère Alexandre Blouin.

CLEF DES ESPÈCES

Tiges d'un vert sombre, rudes, persistant durant l'hiver ; épis abruptement terminés en pointe (figure 4, a).
Tiges généralement isolées, longues (30-100 cm) et grosses (diamètre 5-12 mm) ; cavité centrale environ les 2/3 du diamètre total (figure 4). 1. E. hyemale
Tiges groupées sur une souche, moins longues et moins grosses ; cavité centrale 1/3-1/6 du diamètre total.
Tiges (diamètre plus de 1 mm) non filiformes ; cavité centrale 1/3 du diamètre total (figure 4). 2. E. variegatum
Tiges (diamètre à peine 1 mm) filiformes et gazonnantes, dépourvues de cavité centrale (figure 4) 3. E. scirpoides
Tiges d'un vert clair ou jaunâtres, souples, ne persistant pas durant l'hiver ; épis obtus (figure 4, b).
Plantes non franchement aquatiques, habitant les bois, les prairies ou les remblais ; fructifications très printanières.
Tiges fertiles blanchâtres, très printanières, absolument dépourvues de chlorophylle et de branches, périssant immédiatement après la déhiscence de l'épi (figure 5, b) ; tiges stériles vertes (figure 5, a) ; rameaux souvent dressés, portant des gaines munies de 3-4 dents longuement aiguës (figure 4, d) 4. E. arvense
Tiges fertiles d'abord jaunâtres, puis produisant des rameaux verts qui s'allongent par la suite ; tiges stériles vertes, à rameaux généralement étalés ou pendants.
Plante d'un vert très pâle ; rameaux triangulaires, très généralement simples et étalés horizontalement ; dents des gaines raméales courtes et non longuement aiguës (figure 4, c) ; plante rare sauf dans les montagnes (figure 5, c-d). 5. E. pratense
Plante d'un vert foncé ; rameaux 4-5-angulaires, généralement plusieurs fois ramifiés et pendants ; plante commune dans les bois (figure 5, e-f). 6. E. sylvaticum
Plantes franchement aquatiques, habitant les fossés, les lacs, les rivières, ou les rivages fréquemment couverts d'eau ; fructifications estivales.
Cavité centrale petite (environ 1/6 du diamètre total) ; cavités valléculaires aussi grandes que la cavité centrale (figure 4) ; gaines de la tige très longues. 7. E. palustre
Cavité centrale plus grande (1/2-2/3 du diamètre total) ; cavités valléculaires petites (figure 4) ; plantes presque toujours stériles. 8. E. litorale
Cavité centrale grande (environ 4/5 du diamètre total) ; tiges molles et minces comme du papier à cause de la grande cavité ; cavités valléculaires absentes ou invisibles à l'œil nu (figure 4) ; plantes généralement très fructifères. 9. E. fluviatile

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 112, 113, 115.

Equisetum :
Famille ] Genre ] [ Clef des espèces ] hyemale ] variegatum ] scirpoides ] arvense ] pratense ] sylvaticum ] palustre ] litorale ] fluviatile ]


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)