Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


Ambrosia trifida Linné. 46° 03' 31.9" N - 073° 04' 04.4" O, Montérégie, MRC Pierre-De Saurel, Sainte-Anne-de-Sorel (Municipalité), quai de tourisme, port pour petits bateaux, le mardi 14 juillet 2009, photo macro Ambrosia_trifida_002_950.

Nichole Ouellette

présente

Composées

Famille
Clef sous-familles
Clef liguliflores
Clef tubuliflores
C. tubuliflores A
C. tubuliflores  B
01 Lapsana
02 Cichorium
03 Leontodon
04 Tragopogon
05 Taraxacum
06 Prenantes
07 Lactuca
08 Sonchus
09 Hieracium
10 Iva
11 Ambrosia
12 Xanthium
13 Bidens
14 Arctium
15 Centaurea
16 Tanacetum
17 Artemisia
18 Antennaria
19 Anaphalis
20 Gnaphalium
21 Petasites
22 Erechtites
23 Senecio
24 Silybum
25 Cirsium
26 Eupatorium
27 Galinsoga
28 Heliopsis
29 Helenium
30 Helianthus
31 Madia
32 Chrysanthemum
33 Matricaria
34 Achillea
35 Anthemis
36 Rudbeckia
37 Tussilago
38 Arnica
39 Inula
40 Solidago
41 Erigeron
42 Aster
Figures 194 - 195 - 196
Figures 197 - 198 - 199
Figures 200 - 201 - 202
Figures 203 - 204 - 205
Figures 206 - 207 - 208
Figures 209 - 210 - 211
Figures 212 - 213 - 214
Figures 215 - 216 - 217
Figures 218 - 219

Papier peint

Charrettes de foin

Regard des petites personnes

Les cloches de Pâques

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Ambrosia :
Index ] Clef des espèces ] [ trifida ] artemisiifolia ]

Famille 103.  COMPOSÉES

11. AMBROSIA Linné  AMBROISIE.

1. Ambrosia trifida Linné.  Ambroisie trifide.  Grande Herbe à poux.  (Great ragweed).

 Grande plante annuelle (longueur 1-4 m) ; feuilles toutes opposées, trinervées, profondément 3-5-lobées ; grappe staminée (longueur 10-25 cm) ; capitule pistillé (longueur 6-8 mm) muni de 5-7 côtes, chaque côte portant un tubercule près du sommet. Floraison estivale. Autour des habitations et des dépotoirs. Introduit du centre des États-Unis. Général dans le Québec habité, sauf dans l'est (Gaspésie), qui semble en être presque complètement exempt.

Ambrosia trifida, sommité florifère, achaine

Flore laurentienne, figure 198, dessin frère Alexandre.

L'ambroisie trifide est cultivée par quelques tribus indiennes comme nourriture ou comme plante tinctoriale. On obtient une couleur rouge en écrasant les capitules. L'espèce était cultivée par les précolombiens, et les graines trouvées dans les sites préhistoriques sont quatre ou cinq fois plus grosses que celles de la plante sauvage d'aujourd'hui, ce qui semble indiquer culture par sélection.


Ambrosia trifida Linné. 46° 03' 31.9" N - 073° 04' 04.4" O, Montérégie, MRC Pierre-De Saurel, Sainte-Anne-de-Sorel (Municipalité), quai de tourisme, port pour petits bateaux, le mardi 14 juillet 2009, photos macros Ambrosia_trifida_001_800 - 004_800.

― L'espèce cause des dommages considérables dans l'ouest américain, à cause de la place qu'elle prend dans les champs de grain, et surtout à cause des impuretés qu'elle introduit dans le blé ; les tubercules du capitule se prennent dans les mailles du crible et rendent le nettoyage très difficile.

Dans notre province, c'est surtout une mauvaise herbe domestique, facile à détruire par l'arrachage à la main. Peu de plantes sembleraient aussi dénuées de moyens de dissémination, et cependant, en y regardant de près, on découvre une disposition aussi efficace que peu commune. Le fruit consiste en une masse colomnaire centrale munie de 5 à 7 protubérances légères. Il reste longtemps attaché à la tige, et tombe à l'automne. Sa conformation particulière, en lui donnant une surface de contact considérable avec l'air, le fait refroidir plus vite que les corps environnants, et dès les premières gelées blanches, on peut voir chacune des protubérances se garnir d'un petit glaçon, contourné, l'ensemble constituant une masse de 2 à 3 pouces de longueur. Désormais, le fruit est armé pour la dissémination ; il s'attachera aux feuilles mortes, sera poussé par le vent, par les pieds des animaux, parfois jusqu'à des distances considérables.

Ambrosia trifida

Spécimen de l'herbier Paul Aubin, Saint-Césaire, le 9 août 1960, acquis en 1989 par l'herbier Marcel Blondeau, numéro 7217.

 L'ambroisie trifide jouit d'une célébrité de mauvais aloi, parce qu'elle est probablement responsable du plus grand nombre d'attaques de la fièvre des foins. La fièvre des, foins est un état d'hypersensibilité, dû à des réactions individuelles extrêmement spécifiques, aux protéines des pollens flottant dans l'air et aspirés par le nez. Les symptômes (congestion des muqueuses nasales, abondance de mucosités, démangeaison aux yeux, éternuements violents) sont très pénibles, et leur effet angoissant est aggravé par la probabilité de leur récurrence annuelle. Dans le Québec, les principaux pollens incriminés sont ceux du Poa pratensis, du Phleum pratense et de l'Agrostis alba, mais surtout ceux de l'Ambrosia trifida et de l' A. artemisiifolia. Le nord-est du Québec (Gaspésie, Côte-Nord, etc.), et peut-être l'Abitibi, à peu près exempts d'ambroisie, sont un refuge désigné pour les malades chroniques.

Précédente ] Suivante ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 562.


le jeudi 23 août 2001 - le mercredi 3 septembre 2008
- le samedi 12 juin 2010 - le lundi 8 août 2011
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-05-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)