Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette
présente

Rosacées

Famille
Clef des genres
01 Crataegus
02 Amelanchier
03 Aronia
04 Malus
05 Sorbus
06 Prunus
07 Physocarpus
08 Spiraea
09 Sorbaria
10 Rosa
11 Rubus
12 Potentilla
13 Sanguisorba
14 Dalibarda
15 Fragaria
16 Agrimonia
17 Geum
18 Waldsteinia
Figures 86 - 87 - 88
Figures 89 - 90 - 91
Figures 92 - 93 - 94
Figures 95 - 96  - 97
Figures 98 - 99
Figures 100 - 101 - 102
Figures 103 - 104

Québec en photos

Montréal

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 50. ― ROSACEAEROSACÉES ].

1. CRATAEGUS Linné. — AUBÉPINE.
— Section VII. coccineae.

15. Crataegus holmesiana Ashe. — Aubépine de Holmes. — (Holmes' hawthorn, Red haw).

— Arbre (hauteur 5-10 m), à tronc (diamètre 25-40 cm), muni d'épines (longueur 4-5 cm) ; feuilles (longueur environ 5 cm ; largeur 4.3 cm) ovales-ovées, aiguës, généralement munies de 3-4 paires de lobes latéraux courts et aigus, rouge foncé et glabres (ou quelquefois villeuses) inférieurement, et couvertes de poils raides et pâles supérieurement quand elles s'ouvrent, elles sont scabres au-dessus et vert jaunâtre pâle quand les fleurs apparaissent, à l'automne épaisses et fermes, presque lisses, nettement vert-jaune, à nervures souvent rouges inférieurement vers le bas de la feuille ; pétioles grêles (longueur 2 5-4 cm), glanduleux ; inflorescences glabres (ou rarement pubérulentes) ; tube calicinal glabre, plus ou moins teinté de rouge ; sépales denticulés-glanduleux, ou souvent presque entiers ; étamines généralement 5, mais parfois 6-7, à grosses anthères rouge foncé ; styles 3 (quelquefois 3-5) ; fruit (diamètre 8-11 mm) oblong, cramoisi, très lustré, à pulpe mince, jaune, sèche et farineuse, à odeur désagréable ; noyaux généralement 3 (quelquefois 3-5).

C. holmesiana, rameau florifère, fruit, coupe de la fleur, sépale
Flore laurentienne, figure 89, dessin frère Alexandre Blouin.

Espèce fréquente autour de Montréal, et généralement facile à reconnaître. Floraison hâtive. Le var. tardipes Sargent se reconnaît à ses feuilles plus foncées, plus rugueuses supérieurement, ses fleurs plus grandes, à pédicelles souvent villeux, ses fruits obovoïdes à maturation plus tardive.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 305, 306.

Crataegus :
Clef des espèces ] oxyacantha ] crus-galli ] punctata ] suborbiculata ] acutiloba ] blandita ] crudelis ] flabellata ] matura ] pentandra ] congestiflora ] cognata ] densiflora ] fluviatilis ] [ holmesiana ] irrasa ] lenta ] anomala ] canadensis ] champlainensis ] submollis ] dilatata ] blanchardii ] brunetiana ] dodgei ] jackii ] jonesae ] lemingtonensis ] praecoqua ] rotundifolia ] affinis ] asperifolia ] knieskerniana ] scabrida ] aquilonaris ] conspicua ] dumicola ] ferentaria ] fertilis ] integriloba ] laurentiana ] macracantha ] rhombifolia ] succulenta ] victorinii ]


le jeudi 13 décembre 2007 - le vendredi 14 avril 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)