Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


District saguenéen, 48° 08' 13.29" N - 069° 42' 46.00" O, à bord du bateau de pêche commerciale l'Ancre d'or 2, section maritime du fleuve Saint-Laurent, embouchure du fjord glaciaire de la rivière Saguenay, quelques minutes après le départ du quai du Terminal maritime de Tadoussac, environ 45 minutes en mer, en direction du site de pêche aux oursins verts, Pâques, le dimanche 12 avril 2009, photo Peche_oursins_verts_009_950.

Nichole Ouellette

présente

Esquisse générale

Plan
Introduction
ÉQUILIBRE
DYNAMISME

Québec en photos

Tourbière Lac-à-la-Tortue

Rivière des Outaouais (Notes toponymiques)

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)


ESQUISSE GÉNÉRALE DE LA FLORE LAURENTIENNE.

I. - ÉQUILIBRE ACTUEL DE LA FLORE LAURENTIENNE.

Index ] FACTEURS RÉPARTITION ] [ PHYSIOGRAPHIE ] Physiographie ] Physiographie ] Physiographie ] CLIMAT ] Climat chaud-froid ] Climat neige ] Climat floraisons ] Climat automne ] Facteur humain ] PHYTOGÉOGRAPHIE ] RÉGION ARCTIQUE ] RÉGION HUDSONIENNE ] Région hudsonienne ] RÉGION LAURENTIENNE ]

1. Physiographie et histoire géologique
(Première de quatre pages ; page 2)

Dans ses limites présentes, et au simple point de vue physiographique, le Québec comprend plusieurs régions distinctes : la pénéplaine de l'Ungava (et sa bordure méridionale, la chaîne des Laurentides), la plaine alluvionnaire du Saint-Laurent, le Saint-Laurent lui-même, et la bordure nord du massif appalachien.

La pénéplaine de l'Ungava, qui occupe presque toute la partie orientale du Bouclier canadien, est un vaste plateau archéen d'une élévation générale de 500 à 700 mètres, drainé par de nombreuses et importantes rivières généralement rapides, semé de lacs dont le plus grand, - le lac Mistassini, - s'étend sur une longueur de cent milles. La surface de cet immense pays consiste presque entièrement en gneiss précambriens avec intrusions de granit, de basalte et de syénite, le tout aplani, arrondi et moutonné par l'action glaciaire.


Région hudsonienne, Baie-James (Municipalité), 110 miles à 3000 pieds d'altitude, entre le 50° 25' 09.5" N - 073° 52' 21.4" O et le 51° 55' 10" N - 074° 05' 18" O, soit entre Mistissini (Village cri) et l'île Le Veneur, dans le cours moyen de la rivière Eastmain. Hydravion nordique à neuf passagers de la compagnie Waasheshkun Airways Ltd, pilote Philip Petawabano. Lac Mistassini, pays ondulé, moutonné par l'action glaciaire, lacs, îles, marécages, tourbières, forêt subarctique, le vendredi 22 juillet 2005, photo Lac_Mistassini_023_800.


District des basses terres Champlain, 46º 37' 01.7" N - 072º 19' 10.9" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, rang Saint-Charles, le mercredi 4 janvier 2006, photo Rang_St_Charles_005_800.

La chaîne des Laurentides ne diffère pas géologiquement de la pénéplaine dont elle ne fait qu'accentuer le relief. Courant de l'est à l'ouest, la chaîne longe à quelque distance le rivage nord du golfe, pour atteindre le Saint-Laurent au Saguenay, et suivre ensuite ce fleuve jusqu'au cap Tourmente, trente milles en aval de Québec.

De là, les Laurentides s'éloignent quelque peu pour laisser une étendue de basses terres ; elles longent ensuite la rivière des Outaouais, qu'elles traversent aux rapides des Chats. Toute la chaîne est peu élevée ; les maximums d'altitude sont atteints aux Éboulements (850 mètres) et à la montagne Tremblante (800 mètres). Les Laurentides, tout comme la pénéplaine, sont semées de lacs innombrables et parfois très grands, créés par les moraines frontales laissées en travers des vallées et des vallécules par la retraite du glacier continental.


Détail de la carte C. -Le Bouclier laurentien et autres massifs précambriens de l'Amérique du Nord.
Carte entière.

Précédente ] Index ] Suivante ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 21.


constante mouvance de mes paysages intérieurs
le mercredi 3 avril 2002 - le samedi 17 janvier 2010
le vendredi 2 décembre 2011


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)