Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


46° 12' 29.3" N - 077° 42' 05.5" O, Outaouais, MRC Pontiac, Rapides-des-Joachims (Municipalité), chemin Dumoine, rivière des Outaouais, 13:58 le samedi 6 août 2005, Rapides_des_Joachims_003_950.

Nichole Ouellette

présente

Équilibre actuel

FACTEURS RÉPARTITION
PHYSIOGRAPHIE
Physiographie
Physiographie
Physiographie
CLIMAT
Climat chaud-froid
Climat neige
Climat floraisons
Climat automne
Facteur humain
PHYTOGÉOGRAPHIE
RÉGION ARCTIQUE
RÉGION HUDSONIENNE
Région hudsonienne
RÉGION LAURENTIENNE
Région laurentienne

Québec en photos

Eaux vives et lacs (Index)

Lac Témiscamingue
(Notes toponymiques)

Rivière des Outaouais (Notes toponymiques)

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos
Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)


ESQUISSE GÉNÉRALE DE LA FLORE LAURENTIENNE.
I. -ÉQUILIBRE ACTUEL DE LA FLORE LAURENTIENNE.

3. RÉGION LAURENTIENNE

(c) Sous-région de la plaine alluvionnaire du Saint-Laurent

Région laurentienne, sous-régions, districts et sections
Index ] RÉGION LAURENTIENNE ] Région laurentienne ] Région laurentienne ] Région laurentienne ] SOUS-RÉGION BOUCLIER PRÉCAMBRIEN ] District  LAURENTIDIEN ] District SAGUENAYEN ] SOUS-RÉGION APALACHIENNE ] Sous-région apalachienne ] District ALLÉGHANIEN ] District alléghanien ] District GASPÉSIEN ] District gaspésien ] District SAINT-JEAN-RISTIGOUCHE ] District Saint-Jean-Ristigouche ] SOUS-RÉGION PLAINE ALLUVIONNAIRE DU SAINT-LAURENT ] District BASSES TERRES CHAMPLAIN ] District basses terres Champlain ] Section TRIANGLE MONTRÉALAIS ] Section triangle montréalais ] Section triangle montréalais ] Section TERRASSES DU BAS-SAINT-LAURENT ] Section TRANSLAURENTIDIENNE ] Section translaurentidienne ] District FLUVIAL ] Section SAINT-LAURENT SUPÉRIEUR ] [ Section RIVIÈRE DES OUTAOUAIS ] Section RIVIÈRE RICHELIEU ] Section ALLUVIALE DU SAINT-LAURENT ] Section alluviale du Saint-Laurent ] Section alluviale du Saint-Laurent ] Section  ESTUARIENNE DU SAINT-LAURENT ] Section MARITIME DU SAINT-LAURENT ] Section maritime du Saint-Laurent ] District INSULAIRE MARITIME ] Section AVANT-PAYS ANTICOSTI-MINGANIE ] Section avant-pays Anticosti-Minganie ] Section avant-pays Anticosti-Minganie ] Section ÎLES-DE-LA-MADELEINE ]

District fluvial.

b) Section de la rivière des Outaouais.

Il n’en est pas de même de la rivière des Outaouais, immense rivière de sept cents milles de longueur, débouchant de la fosse tectonique du grand lac Témiscamingue et dont le bassin comprend tout le centre du Bouclier précambrien. La flore propre de la rivière des Outaouais est encore incomplètement connue, mais on lui reconnaît déjà une remarquable individualité attribuable à des migrations datant probablement du début des temps post-glaciaires.

Carte H. Distribution des eaux à la période dite du lac Algonquin.

La carte de distribution des eaux à la période dite du lac Algonquin donne la clef de l’origine probable de la florule spéciale de cette section. Le lac Algonquin déverse à ce moment une partie de ses eaux, par un court canal longeant un front glaciaire résiduel, dans un bras de la mer Champlain occupant la vallée de la rivière des Outaouais. Ce canal correspond grosso modo à la dépression unissant encore aujourd’hui la rivière des Outaouais à la baie Georgienne par la rivière Mattawa, le lac Nipissing et la rivière des Français. Cette dépression semble avoir été une voie importante de migration biologique et avoir amené sur ce qui est aujourd’hui la rivière des Outaouais, un certain nombre d’éléments de la flore des Grands Lacs.

Rivière des Outaouais
Rivière des Outaouais
Rivière des Outaouais
Rivière des Outaouais
Embouchure de la rivière

Parmi les espèces caractéristiques de la vallée de la rivière des Outaouais, et dont le plus grand nombre peuvent avoir cette origine, on peut citer :

Adlumia fungosa
Andropogon scoparius
Aplectrum hyemale
Bidens discoidea
Bulbostylis capillaris
Cardamine bulbosa
Carex hitchcockiana
Carex sychnocephala
Ceanothus americanus

Ceanothus ovatus
Celtis occidentalis
Comptonia peregrina
Cyperus filiculmis var. macilentus
Cyperus houghtonii
Draba nemorosa
Eragrostis pectinacea
Fimbristylis autumnalis
Habenaria flava var. herbiola
Hamamelis virginiana
Hudsonia tomentosa
Hypericum kalmianum
Isanthus brachiatus
Juncus articulatus
Juncus militaris
Juniperus virginiana var. crebra
Lathyrus ochroleucus
Lechea intermedia var. laurentiana
Listera australis
Lysimachia hybrida
Podostemum ceratophyllum
Polygonella articulata
Polygonum douglasiï
Proserpinaca palustris var. crebra
Pterospora andromedea
Pycnanthemum verticillatum
Quercus alba
Rhus aromatica
Salix amygdaloides
Salix nigra
Scirpus torreyi
Sisyrinchium graminoides
Sorghastrum nutans
Spiranthes lucida
Sporobolus cryptandrus
Ulmus thomasi
Utricularia purpurea
Utricularia resupinata
Viburnum rafinesquianum
Viola primulifolia
Waldsteinia fragarioides
Zanthoxylum americanum


47° 17' 42" N - 079° 27' 25" O, Abitibi-Témiscamingue, MRC Témiscamingue, Duhamel-Ouest, Lieu historique national du Canada du Fort-Témiscamingue, lac Témiscamingue (Notes toponymiques), zone de préservation, 07:55 le samedi 6 août 2005, Duhamel_Ouest_003_800.

Les abords du lac Témiscamingue sont remarquables en ce qu’ils sont la limite au nord de tout un groupe d’arbres importants et d’un bon nombre d’autres d’éléments :

Acer pensylvanicum
Acer rubrum
Acer saccharinum
Acer saccharum
Actaea pachypoda
Adlumia fungosa
Ceanothus americanus
Ceanothus ovatus
Fagus grandifolia
Pinus resinosa
Pinus strobus
Populus grandidentata
Quercus macrocarpa
Quercus rubra
Salix amygdaloides
Tsuga canadensis
Ulmus americana.

Précédente ] Index ] Suivante ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 49, 50.


le lundi 13 janvier 2003
le lundi 18 juillet 2011 - le mercredi 16 décembre 2015
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-12-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)